ven. 25 févr.

|

Lausanne

Les oppressions que vivent les femmes* qui aiment les femmes

Les inscriptions sont closes
Voir autres événements
Les oppressions que vivent les femmes* qui aiment les femmes

Heure et lieu

25 févr., 18:30 – 21:30 UTC+1

Lausanne, Rte de la Clochatte 7, 1052 Lausanne, Suisse

À propos de l'événement

Tarif normal solo: 30.- 

Tarif normal duo: 50.- 

Tarif petit budget: 10.- 

Les femmes* qui aiment les femmes peuvent être amenées à vivre différentes formes d’oppressions en raison de leur orientation affective et/ou sexuelle et de leur identité de genre. Ces oppressions peuvent apparaître par exemple dans l’espace public, dans la sphère privée, au travail (par ex. remarques désobligeantes, insultes, outing).

Cette soirée donne la possibilité à chacun-e de partager (ou pas) brièvement son expérience et de chercher collectivement, par le biais de la construction d’une mini-scène, des arguments et solutions pour répondre à différentes formes d’oppressions.

Cadre : bienveillance, respect de soi et des autres, non jugement, confidentialité et bonne humeur.

Les participant-es sont invité-es à s’exprimer sur des oppressions qu’elles-ils sont prêt-es à partager et ne sont pas obligé-es de participer à la construction de la mini-scène.

Le théâtre forum

« Le théâtre forum est une technique de théâtre mise au point dans les années 1960 par l’homme de théâtre brésilien Augusto Boal, dans les favelas de São Paulo. C’est une des formes du théâtre de l’opprimé. » Compagnie théâtrale Le Caméléon

Après la représentation d’une mini-scène créée par les participant-es, le-la meneur-e de jeu propose de la rejouer et convie les autres participant-es à intervenir lorsqu’elles-ils pensent que les personnages pourraient dire ou faire quelque chose pour améliorer le cours des événements.

« Cette technique permet de se tester sans danger et avec humour dans des situations qui ressemblent à la réalité du spectateur mais qui ont la distance de la métaphore théâtrale. » Compagnie théâtrale Le Caméléon

*L’emploi des mots « lesbienne » et « femme » ont été choisis des raisons de facilité. Cette soirée est pour toute personne qui s’identifie comme femme et toute personne qui se sent concernée, indépendamment de son identité de genre, de son orientation affective et sexuelle, de ses organes génitaux ou des termes qu’elle utilise pour se définir.

Théâtre forum animé par Camille Béziane de l’association Les Klamydia’s