Capture d’écran 2020-10-03 à 12.14.59.pn

Fiona Bourdon

Pronoms: iel.le

Je travaille au centre SexopraxiS depuis un an et demi en tant que Sexothérapeute. Durant mes consultations, j’accueille des personnes ayant besoin d’accompagnement dans les problématiques suivantes : baisse de désir, questionnements autour du genre, de l'orientation sexuelle, des modalités relationnelles (monogamie, poly, ouvert,…) et des pratiques sexuelles ; anxiété et/ou douleurs liée à la sexualité, crise relationnelle, troubles érectiles, de l’orgasme et de l’excitation,…De façon plus spécifique j’accueille des personnes ayant vécu une atteinte corporelle et/ou morale traumatique (chirurgie, violences, mutilations,...) et qui présentent des difficultés avec leur rapport au corps et à la sexualité. Cette approche en sexologie post-traumatique vise à un mieux-être et à la restauration d’un sentiment de sécurité dans son corps et dans sa sexualité via une prise en compte du corps dans les consultations (l’approche psychocorporelle). 

Je suis dans les soins aux personnes depuis 12 ans et forméx à la sexologie clinique à la faculté de médecine de Toulouse. Avant la sexologie, j’ai travaillé (en soins infirmiers) aux Urgences, en psychiatrie de crise et à l’Unité de Médecine des Violences (CHUV) auprès des adultes victimes de violences (psychiques, verbales, physiques, sexuelles, etc.). 

Par ailleurs, je co-anime à Sexopraxis des groupes de paroles : « Endométriose & intimité » et « au-delà de l’hétérosexualité monogame » (questionnements sur l’orientation sexuelle et la non-monogamie). 

Parcours éducatif

  • Supervisions cliniques ponctuelles par N. Leuba du centre Medipsy 

  • Certification en Psycho-traumatologie, Institut Romand de Psycho-traumatologie, Lausanne (actuellement)

  • Diplôme Inter Universitaire « Sexologie - Etude de la Sexualité Humaine » Faculté de médecine de Toulouse (actuellement)

  • Formation « Violences sexuelles et travail social » ESSIL, Lausanne (2019)

  • Certificate of Advanced Studies en « Aspects et Soins Medico-légaux aux Adultes

victimes de Violences Interpersonnelles » (2018)

  • Formation « La médiation corporelle » Fondation de Nant, Corsier sur Vevey (2014)

  • Séminaire « Approche psychanalytique à l’usage des Soins » Fondation de Nant, Corsier sur Vevey (2014)

  • Formation « Faire face au risque Suicidaire » UNIL-EPFL, Lausanne (2013)

  • Diplôme en Soins infirmiers, Poitiers, France (2009)

Parcours personnel

Personne non binaire ayant un parcours de questionnement sur le genre et le corps, je suis également artistex et performer (burlesque, arts vivants, danse). Mon travail artistique repose sur l’expression corporelle positive de la sexualité et du genre comme outil d’émancipation, d’affirmation de soi, de réappropriation de son corps et de son pouvoir individuel. Je dispense également des ateliers inclusifs sur le striptease 

« dégenré », l’expression scénique, la connexion à l’énergie sexuelle et sur le thème de la colère. Depuis environ 6 ans, je tourne dans l’Europe entière pour y dispenser des shows et des workshops qui lient performances et soins.

Pour qui ?

Mes consultations sont destinées aux personnes présentant, par exemple, ce type de réflexions :

- « J’ai peur de la sexualité et je fuis les situations intimes »

- « Je n’ai plus de désir pour ma/mon/maon/mes partenaire-s »

- « Lorsque je suis en situation d’intimité je suis envahi.e.x de pensées qui me déconnecte du moment présent »

- « J’ai peur de ne pas pouvoir avoir une érection et de jouir »

- « Je n’ai plus d’érection, j’ai honte »

- « J’ai l’impression d’avoir été maltraité psychologiquement, physiquement ou sexuellement mais je ne suis pas sûr-e-x / je suis victime de maltraitance, je ne sais pas quoi faire »
- « Je ne ressens pas beaucoup ou pas du tout de sensations corporelles »

- « Je ne sais pas ce que j’aime et de quoi j’ai envie pour ma sexualité »
- « J’ai du mal à dire non dans mes relations, à avoir des limites et/ou à les exprimer »
- « J’ai peur de rentrer en relation avec les autres, j’ai du mal à faire confiance »
- « J’ai été en couple avec une personne qui m’a fait du mal, j’aimerais reprendre confiance en moi »

- « J’ai des envies/besoins qui sont « spéciales », j’ai peur de ne pas être normal-e-x »

- « Je n’aime pas mon corps »

- « J’ai honte de mon sexe »

- « Je n'arrive pas à exprimer mon consentement »
- « J’ai été opéré-e-x, depuis je me sens moins bien avec mon corps et ma sexualité »
- « Parfois je me sens hors de mon corps »

Comment ?

J’utilise une approche globale centrée sur la personne (considération positive, non-jugement, empathie et authenticité relationnelle) avec des valeurs féministes intersectionnelles et inclusives (tous genres, toutes génitalités, toutes sexualités, neuroatypies,…).

La consultation sexothérapeutique est basée sur la parole, le langage corporel, les émotions et sur le récit de la personne ; et la consultation sexothérapeutique en approche psychocorporelle (qui inclus un « touché thérapeutique »), se décompose en deux temps :

  •  Le premier est basé sur l’échange et la parole en explorant le vécu, les émotions, l’état corporel du jour et les sensations de la personne qui consulte

  •  Le deuxième est basé sur le corps, grâce au « touché thérapeutique » (« massage » de zones « neutres » comme le dos, les bras) afin d’ouvrir un dialogue avec le corps, d’explorer et d’expérimenter l’agréable et le désagréable, de créer une (re)connexion avec le monde des sensations, d’observer la détente, la sécurité́ et le confort corporel/émotionnel et la construction de l’expression du consentement dans le touché et le vécu corporel.

​​

Pourquoi ?

L’approche globale centrée sur la personne permet de respecter le rythme de la personne qui consulte. Le temps de parole permet de faire place à son vécu, de nommer les sensations et de (re)définir les limites de la personne (ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas). Le temps de l’approche corporelle permet de faire une place au corps, de renouer avec le monde de la sensation et d’induire un vécu positif (doux et bienveillant) du lien à son corps. De plus, l’espace thérapeutique permet d’expérimenter le lien à soi dans un espace sécurisé, en étant accompagné et toujours selon le rythme et les limites unique de chaque personne. L’intégration de la parole, du corps, du vécu et des émotions/sensations permet de recréer un « tout » : un être qui s’écoute et s’accepte comme iel est avec ce qu’iel aime, ce qu’iel n’aime pas, ce qu’iel veut, ce qu’iel ne veut pas, un être qui sent et qui reprend contact avec lui-même.

 

Mes approches thérapeutiques

Les pieds de couple dans un lit
 

Tarifs

120.- la séance individuelle de 1h
150.- la séance de couple de 1h

Toutes séances non-décommandées 48h à l'avance sera facturée